top of page

Grupo de Interesses Compartilhados

Público·6 membros

Le Siecle Des Bouleversements De


Les transferts d'écrevisses se multiplient à la fin du 19eme siècle pour repeupler les innombrables sites dévastés par une maladie nouvelle : la peste ramenée d'Amérique du Nord. Si les repeuplements faits avec des sujets autochtones sains se montrent bien décevants, l'introduction en Allemagne de quelques Orconectes limosus de la côte est des États-Unis se révèle si incroyablement efficace qu'aujourd'hui la France et tous les bassins fluviaux d'Europe sont colonisés. Animal facilement migrateur, précoce, fécond, résistant et agressif, la nouvelle écrevisse américaine est aidée dans sa colonisation par une active propagation humaine. O. limosus reste de taille médiocre, ne jouit pas d'une bonne réputation gastronomique, peut propager la peste à laquelle il résiste et élimine les espèces autochtones des biotopes dans lesquels il pénètre. Dans les années 1960, on croit avoir trouvé l'espèce américaine idéale pour remplacer Astacus astacus là où il est décimé par la peste. On acclimate en Suède Pacifastacus leniusculus, d'une taille très comparable au pieds rouges, mais il s'avère être aussi un vecteur potentiel de la peste et, là où il s'acclimate, il élimine les dernières écrevisses autochtones. L'écrevisse rouge des marais de Louisiane, Procambarus clarkii, a été jusqu'à maintenant l'écrevisse américaine la plus répandue à travers le monde, exception faite de l'Australie. Une forte production, une croissance rapide, une grande fécondité ont pu séduire ses nombreux propagateurs. Mais ces aspects positifs ne doivent pas cacher sa nature très migratrice, son agressivité vis-à-vis des autres écrevisses, son rôle de vecteur de la peste et son incroyable activité fouisseuse. A l'heure actuelle, P. clarkii est devenu un fléau dans la plupart des zones où il s'est acclimaté. La propagation des écrevisses exotiques comporte de grands risques, celle des espèces américaines a été une grave erreur qui a entraîné et entraînera encore des bouleversements préjudiciables à l'environnement aquatique. Quelques mesures sont proposées pour tenter de limiter les effets néfastes des écrevisses américaines sur les peuplements autochtones.




Le Siecle Des Bouleversements De



Le cycle de conférences veut proposer un regard différent et décalé sur ce siècle fécond en bouleversements de toutes sortes pour les populations juives qui vivent en France, tant sur le plan religieux que socio-économique, culturel et politique.


Les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) qui découlent de la Déclaration du Millénaire des Nations Unies accordent une place prioritaire à la santé mondiale pour le siècle. Leur réalisation est essentielle pour garantir la paix mondiale et la stabilité économique ainsi que pour traiter les problèmes essentiels relatifs aux droits de l'homme, à l'égalité et à l'équité.Jamais dans l'histoire de l'humanité les peuples d'origines nationales et géographiques différentes ont été aussi interdépendants qu'au XXIe siècle. La mondialisation ainsi que le niveau et la rapidité de la mobilité humaine ont conduit à une situation où les problèmes de santé des pays pauvres sont devenus un sujet de préoccupation pour les pays riches. Ces considérations, ainsi que d'autres qui seront débattues dans cet article, soulignent la nature centrale des OMD dans un monde interdépendant.La santé et l'économie mondiales sont étroitement liées. Dans son rapport de 1995, la Commission sur la gouvernance mondiale a déclaré : Alors que les économies sont de plus en plus interdépendantes, non seulement les possibilités de créer de la richesse se sont multipliées, mais aussi celles de provoquer des chocs déstabilisants qui se transmettent d'un pays à l'autre. Les pandémies sont une parfaite illustration de ces chocs déstabilisants . L'épidémie du syndrome respiratoire aigu sévère en 2003 a rapidement mis à genoux la dynamique économie de Hong Kong, réduisant la consommation de biens et les activités touristiques et affectant le transport aérien1. On estime qu'une pandémie de grippe aviaire entraínerait des bouleversements économiques et sociaux beaucoup plus graves dans le monde entier et pourrait avoir un impact sur l'économie mondiale de l'ordre de 2 à 3 milliards de dollars et entraíner la perte de dizaines de millions de vies2. Mais le lien entre la santé et l'économie mondiales va au-delà de l'impact des pandémies. L'économie de marché mondiale dépend de plus en plus d'une main-d'œuvre productive et en bonne santé (qui coûte pas cher), en particulier depuis que les trente nations de l'Organisation de coopération et de développement économiques délocalisent une grande partie de leurs industries de fabrication et de services dans les pays à revenu faible et intermédiaire.Alors que nous nous efforçons d'atteindre les OMD d'ici à 2015, l'attention plus soutenue accordée à la santé mondiale et l'augmentation des investissements publics et privés dans ce domaine au cours des dernières années portent leurs fruits. Comme l'a établi le Living Proof Project de la Bill and Melinda Gates Foundation, la mortalité infantile a diminué de 27 % entre 1990 et 20073,4. Malgré des hypothèses pessimistes, la mortalité maternelle a diminué de 35 % au cours des 28 dernières années - un progrès encourageant vers la réalisation de l'OMD visant à améliorer la santé maternelle5. On estime que le programme de vaccination de l'Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination a permis d'éviter 3,4 millions de décès au cours des dix dernières années6. D'après des estimations, le Plan d'urgence pour la lutte contre le sida créé par le Président américain a permis de sauver 1,2 million de vies7. En 2008, près de 3 millions de personnes ont reçu des médicaments antirétroviraux8. De même, grâce aux efforts associés du Fonds mondial et de l'Initiative de lutte contre le paludisme du Président américain, les services de prévention et de traitement du paludisme ont considérablement augmenté. Depuis 2000, les cas de paludisme et/ou les décès enregistrés ont diminué de moitié dans 25 pays9. Il s'agit là de bonnes nouvelles - et ce n'est pas tout.Néanmoins, la santé mondiale est confrontée à plusieurs défis majeurs. La plupart des pays subsahariens n'atteindront pas les OMD. Cette situation est principalement due au manque d'efficacité des systèmes de santé, à leur mauvaise gestion, aux infrastructures inappropriées et à l'insuffisance du financement des soins de santé. Selon les estimations du Rapport sur la santé dans le monde 2006, il faudrait 2,3 millions de nouveaux médecins, d'infirmières et de sages-femmes au niveau mondial. Cinquante-sept pays connaissent actuellement une pénurie aiguë de main-d'œuvre sanitaire, dont 37 en Afrique subsaharienne. Il est difficile de voir comment ces pays pourront atteindre les Objectifs relatifs à la santé. L'accent mis sur les programmes verticaux ou sur des maladies spécifiques, comme le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose, a pu affaiblir encore plus les systèmes de santé déjà fragiles, rendant plus difficile la fourniture des soins de santé de base. Malheureusement, ni les gouvernements de ces pays ni les donateurs internationaux n'ont investi dans des projets d'investissement de manière appropriée pour renforcer les capacités.Aujourd'hui, la santé mondiale fait face à des défis plus nombreux, dont les plus importants sont le développement de la résistance microbienne aux antibiotiques et aux produits désinfectants, ainsi que la prévalence, dans des proportions épidémiques, des maladies non contagieuses et des blessures dans les pays à revenu faible et intermédiaire. S'attaquer à ces problèmes est un objectif prioritaire du XXIe siècle.Des questions importantes sont soulevées auxquelles nous devons apporter des réponses : l'aide généreuse accordée par les donateurs aux pays pauvres est-elle utilisée de manière optimale ? Comment équilibrons-nous les investissements en solutions technologiques et ceux en renforcement des capacités ? Avons-nous mis suffisamment à contribution notre réserve de talents pour trouver des solutions aux problèmes complexes en matière de santé mondiale ? Dans ce domaine, je pense que l'expertise des institutions universitaires à la fois dans les pays pauvres et dans les pays riches a été insuffisamment exploitée. La collaboration efficace entre les gouvernements, les organisations non gouvernementales et les milieux universitaires sera essentielle pour faire face à la pénurie de personnel et former des dirigeants capables d'exercer leurs responsabilités dans le domaine de la santé.Un important objectif prioritaire mondial du XXIe siècle en matière de santé mondiale est la réalisation des OMD. Malheureusement, un grand nombre de pays à faible revenu n'atteindront pas ces objectifs, principalement à cause du manque significatif de travailleurs sanitaires et de l'insuffisance des systèmes de santé. Les autres objectifs prioritaires sont la mise au point de vaccins et de médicaments efficaces pour traiter le VIH/sida, le paludisme, la tuberculose et d'autres maladies infectieuses, la surveillance de la résistance microbienne et la planification pour répondre de manière coordonnée aux pandémies inévitables. Une stratégie de financement équilibrée dans la mise au point de vaccins et de médicaments, d'une part, et le renforcement des capacités de l'autre, détermineront dans quelle mesure nous atteindrons les OMD et arriverons à résoudre les autres problèmes majeurs de santé mondiale du XXIe siècle.


Croisant les plus récentes interprétations en matière d'histoire politique, économique et diplomatique Le Dictionnaire historique et géopolitique du 20e siècle propose, à la manière d'une encyclopédie résolument sélective et hiérarchisée (1 500 entrées rédigées par 200 spécialistes), une lecture critique sans équivalent des bouleversements de ce siècle : les deux guerres mondiales, le communisme, les fascismes, la fin des empires coloniaux et le développement des nations du tiers monde, la conquête des libertés, la Guerre froide et la course aux armements, la construction européenne et la mondialisation... Il tient le pari de superposer l'analyse des événements, la présentation des acteurs historiques et des institutions et l'explication rigoureuse et pédagogique de très nombreuses théories et doctrines. Ainsi les grands mouvements qui ont animé cette période se donnent-ils à lire à travers des articles hiérarchisés et croisés à l'aide d'un système très pratique de renvois. Ce dispositif se nourrit d'articles consacrés : à tous les pays du monde et à de nombreux territoires et peuples, aux conflits, grandes crises, traités et conventions, aux grandes organisations internationales et régionales, aux lieux de mémoire (Amritsar, Auschwitz, Gdansk-Dantzig, Halabdja, Hiroshima, Jérusalem, Prague, Sarajevo, Sétif-Guelma...), aux grandes figures du siècle (dirigeants, révolutionnaires, dissidents et résistants, syndicalistes, féministes...), aux concepts et doctrines dans les domaines politique, idéologique, économique et social, diplomatique et stratégique. Bénéficiant du réseau de spécialistes collaborant à l'annuaire économique et géopolitique international L'état du monde et aux collections associées, Le Dictionnaire historique et géopolitique du 20e siècle est un outil rigoureux et accessible, simple sans être simplificateur. 350c69d7ab


Informações

Bem-vindo ao grupo! Você pode se conectar com outros membros...
Página do Grupo: Groups_SingleGroup
bottom of page